Dimanche 15 décembre 2013 7 15 /12 /Déc /2013 12:31

 Le travail et la technique

Introduction

Double sens de culture. La culture désigne les connaissances, mais aussi tout ce que l’homme produit et qui n’est donc pas naturel. On peut définir la culture, au sens général, comme : l’ensemble de ce que l’homme élabore dans l’histoire et conserve dans la tradition.

La technique appartient à la culture. Elle désigne, au sens général, l’ensemble des moyens que l’homme emploie pour parvenir à une fin.
Plus précisément, la technique désigne les savoir-faire, d’une part, et les artefacts utiles – comme les outils, machines, instruments – d’autre part. On parle aussi de compétences et de technologies.
Le travail : Activité par laquelle l’homme produit ce qui est nécessaire à sa survie et à son développement.
Problème : la technique suppose un travail pour la développer, mais son but n’est-elle pas de nous libérer du travail ?

 

I/ La technique : puissance de l’homme sur la nature

a/ L’origine du travail et de la technique
Le travail est lié à la satisfaction des besoins. La technique permet à l’homme de pallier ses faiblesses.
Lecture du mythe de Prométhée.
La technique est liée à l’intelligence.
Texte de Kant, 3ème proposition de l’Idée d’une histoire universelle.  

b/ Science et technique

Quelle est la finalité de la science ?
Distinction entre l’idéal contemplatif des anciens et l’idéal technique des modernes.
Texte de Descartes, extrait de la 6ème partie du Discours de la méthode.
La technique permet de faire travailler la nature à notre place et de rester en santé.
Cela signifie-t-il qu’il faut se libérer du travail ?

 
II/ Travail et liberté

a/ Le travail comme contrainte

Le travail est lié aux besoins. Le travail est une contrainte et dans l’histoire, le travail est pensé comme une servitude. L’esclave comme outil chez Aristote. La condition ouvrière au 19ème siècle.
L’aliénation chez Marx.
La contrainte est aussi morale : le travail comme condition de la reconnaissance.
Une forme de satisfaction est possible par le travail : chez Hegel, le serviteur obtient une satisfaction plus durable que le maitre.

b/ L’œuvre et le loisir

L’œuvre dure, à la différence du produit du travail qui est immédiatement consommé.
Hannah Arendt et la distinction du travail et de l’œuvre.
L’œuvre peut être technique, artistique, sociale. Elle est condition d’une réalisation et d’une reconnaissance. Elle est créatrice et donne de l’autonomie.

Le loisir n’est pas un divertissement, mais est l’activité d’un homme libéré des contraintes matérielles. Le loisir est un travail désiré pour lui-même.  Peut-on aimer le travail pour lui-même ?
Texte de Nietzsche, extrait du Gai savoir.

III/ Technique et progrès humain
 
a/ Limites de la technique
La technique possède plusieurs limites. Critique de Heidegger : la technique instrumentalise la nature et altère notre rapport à l’Etre.
La technique crée des dépendances et des aliénations nouvelles.
La technique crée du travail : critique de illich dans La Convivialité

Cependant, la technique ne doit pas être pensée seulement dans le rapport au travail (cf Simondon)

b/ Technique et Ethique

Différence entre la technique et l’éthique.
La technique comme réflexion sur les moyens, et l’éthique comme réflexion sur les fins.

L’utile et le bien. Le faire et l’agir. L’habileté et la prudence.
La réflexion éthique doit précéder la réflexion technique.
Difficulté : la fin peut-elle justifier les moyens ? Exemple des questions de bioéthique.
La réflexion éthique ne sépare pas la fin des moyens, mais adapte les moyens à la fin.

Par Timothée Coyras - Publié dans : Cahier de texte
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Catégories

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus